Fabrication d’une guitare folk (Septembre – Week 4)

~ Toutes les photos sont visibles sur Google+ ~

こんにちは ! (Oui, je vais dire bonjour dans une langue différente à chaque fois. Deal with it.)

Bon alors, les niouz de cette semaine. Tout d’abord, j’ai la crève.

Mais je suis quand même passé à l’atelier de temps en temps, parce que merde. Donc, comme promis, les photos de la table nettoyée :

Et la préparation au collage, avec les petites encoches pour laisser passer les barrages (j’avais fait les mêmes pour le fond, mais pas prises en photo.)

Et le recollage d’un petit morceau de contre-éclisse rebelle qui tentait furtivement de s’enfuir, MAIS C’ÉTAIT SANS COMPTER SUR MA VIGILANCE À TOUTE ÉPREUVE MOUHAHAHAHAHA et c’est donc ainsi que j’ai ramené le fugitif à son destin.

Bam, collage de la table.

Et arasage de tout le bazar qui dépassait. J’ai aussi construit la bécane que vous voyez là pour maintenir le corps de la guitare maintenant qu’il est fermé :

Et donc du coup, la semaine prochaine, je fais les filets autour de ce joli machin pour cacher tout le pas beau caca vilain fort peu esthétique que l’on voit là, puis normalement je devrais pas trop tarder à attaquer le manche.

En attendant, ce week end je vais profondément et allègrement ne rien glander histoire d’essayer d’être à peu près en forme pour la semaine prochaine. smile

Fabrication d’une guitare folk (Septembre – Week 3)

~ Toutes les photos sont visibles sur Google+ ~

Guten Abend !

Cette semaine, j’ai collé tout le bazar qui va sur la table d’harmonie et nettoyé le tout (même si j’ai pas pris de photos de la table terminée et nettoyée, la semaine prochaine promis).

D’abord les barrages que j’avais faits la semaine dernière (le grand X est déjà collé sur les photos, je l’ai collé avant le reste) :

Puis deux renforts supplémentaires sur la partie plate de la table, sous la future touche :

(Notez la présence de la bouille de Flo, présence qui peut s’expliquer par une sorte de concours de phototrolling que nous nous livrons sans répit. Plutôt que de rester ici ou vous ne verrez que mes défaites, allez plutôt chez lui voir mes victoires. Merci de votre compréhension.)

Et des petits renforts autour de la bouche :

Éwala !

Ensuite je colle le renfort de chevalet, le principe étant de bien lui écraser saggle jusqu’à ce qu’il ne puisse plus  imaginer me supplier de pouvoir bouger :

Et un petit renfort sur le X, que je suis venu sculpter un peu après le collage mais j’ai pas pris de photo malheureusement (semaine prochaine, toussa toussa)

Ensuite, collage du fond :

Puis collage des renforts d’éclisses, de l’étiquette, et un petit nettoyage (pas tout à fait fini sur les photos).

THE END (of ze semaine)

Fabrication d’une guitare folk (Septembre – Week 2)

~ Toutes les photos sont visibles sur Google+ ~

Ia ora na !

Comme prévu, cette semaine j’ai attaqué la table. On commence donc par la partie flippante, le charcutage de table à l’aide du compas bricolé la semaine dernière :

L’incrustation du filet :

Et le calibrage de la table :

(Oui, c’est normal que le filet ne fasse pas le tour complet, car la jonction sera sous la touche, donc invisible.)

Et ensuite, le moment encore plus flippant (alors qu’ya pas de quoi en fait, on peut difficilement se planter avec cet outil, mais bon c’est psychologique hap ), le découpage de la bouche :

Ceci fait, place aux barrages.

Les débits pour les deux deux barres principales (le X), préparées pour leur encastrement (owi, encastre moi bien fort) :

Et là je me suis fait troller par ces deux foutus bouts de bois, mais en beauté. En fait les encoches pour l’encastrement sont à un certain angle, car les barres ne sont pas perpendiculaires. Du coup, ya deux  façons de les joindre, et une seule donne le bon résultat, mais moi ça tout con que je suis j’y avais pas pensé au début, et du coup quand je me suis retrouvé avec mes barres comme ça :

Ben j’ai un peu paniqué. « Wut, pourquoi c’est pas comme sur le plan ? Pourtant je l’ai bien fait, où c’est que j’ai pu me planter, diantre sacrebleu ? » Et donc je suis resté sur mon WTF pendant quelques minutes, pis au bout d’un moment, juste quand j’allais refaire des barrages neufs, à force de les trafiquer elles arrivent finalement dans le bon sens.

Et là j’ai encore mis quelques secondes pour comprendre ce qui venait de se passer, et finalement bien content de pas avoir eu à recommencer. (Ça prend 5 mn en vrai, mais je suis un flemmard.)

Et donc je continue du coup :

Claude me montre comment faire proprement les petites encoches en biais pour loger les petites barres dans le X.

Et je suis content donc je fais le con histoire d’être ridicule.

That’s all folks !

Fabrication d’une guitare folk (Septembre – Week 1)

~ Toutes les photos sont visibles sur Google+ ~

Aloha !

Il s’est passé des trucs cette semaine, alors voyons voir.

D’abord, collage des deux moitiés du fond :

Découpage, collage et affinage du renfort de fond :

Pendant ce temps, tout le monde travaille dur à l’atelier.

Malgré l’ambiance de travail acharné à un rythme effréné véritablement épuisante, j’ai quand même fini par faire mes barrages de fond :

Et à leur découper un petit passage dans le renfort :

Puis collage du tout sous le ciel d’ébéniste, qui a déjà tenté de me tuer une dizaine de fois depuis que je l’ai rencontré.

J’en ai profité pour nettoyer le sol de l’atelier en égouttant le pinceau.

Et voici l’espèce de résultat :

Suite à quoi j’attaque la table ! (Enfin, j’ai seulement collé les deux moitiés pour l’instant, je l’attaque pour de vrai la semaine prochaine…)

Et pendant que ça colle, j’ai fait le compas pour la bouche et la rosette.

Et voilà pour cette semaine, du coup la semaine prochaine, on mord la table !

Fabrication d’une guitare folk (Août – Week 4)

~ Toutes les photos sont visibles sur Google+ ~

Boum, les niouz. Alors j’avais dit que je parlerai pas trop des outils, mais là je vais un peu le faire parce que j’ai un peu fait que ça cette semaine. hap

Tout d’abord les photos des contre-éclisses de la semaine dernière :

Et donc cette semaine, j’ai fait les deux soles de collage. (Vu que la table et le fond du machin vont être bombés, on va coller des barrages galbés à l’intérieur pour donner la forme, et donc si on le presse contre un truc plat lors du collage ça le fait pas, donc on fait des supports galbés comifo.)

La sole pour le fond :

Et celle pour la table :

Et j’ai quand même un peu charcuté la gratte, pour coller le filet de jonction des éclisses :

Et normalement la semaine prochaine j’attaque le fond. Voilà voilà, c’est tout pour le moment. hap

Fabrication d’une guitare folk (Août – Week 3)

~ Toutes les photos sont visibles sur Google+ ~

Alors attention, photos pourrites de merde pas propres prises avec mon téléphone / GSM / natel / cellulaire / portable / smartphone / terminal mobile / ordiphone, désolé pour la qualité moindre que d’habitude donc. D’ailleurs ça suffira pour les photos intermédiaires, je continuerai comme ça pour l’instant, ça m’évite de trimbaler le caméscope. hap Je m’en servirai pour les photos de la guitare terminée par contre. (Sauf si elle est moche.)

Donc, après un peu plus d’un mois de vacances, retour dans l’atelier caniculaire des flammes de l’enfer tout chaud plein de sueur et de transpiration par une température d’environ 6456516°C à l’ombre.

Tant bien que mal on tente d’avancer un peu le merdier quand même, donc en dehors de la fabrication de quelques outils que je ne détaillerai pas ici par pure flemme, j’ai collé les blocs aux jonctions des éclisses :

Puis j’ai enfin utilisé les milliards de pincettes chelou fabriquées avec amour au tout début de la formation :

Qui sont destinées à coller les contres-éclisses, voici donc :

(Pas de photos du résultat parce que j’ai oublié. Du coup je les posterai la semaine prochaine.) (Car oui, je vais essayer de tenir la page à peu près à jour toutes les semaines, même si je sais que je vais pas y arriver, c’est l’intention qui compte n’est-ce pas.)

Fabrication d’une guitare folk

J’ai commencé en mai dernier (2012) la formation en lutherie guitare de Claude Fouquet. On se sert de la fabrication d’une guitare folk comme fil conducteur de l’apprentissage, que je ne vais pas détailler ici par souci de flemme, par contre je vais comme d’habitude faire un petit suivi de la fabrication de la guitare.   C’est donc une Dreadnought, d’après le plan de chez stewmac.

Je commence le suivi un peu tard, mais voici déjà les éclisses en sapelli cintrées et la cintreuse :